Archive | mars, 2016

Le harcèlement électromagnétique – exposé

30 Mar

harcèlement électronique Slider-annonce-mag84-800x500_c

Extrait du sommaire du n° 84 de TOPSECRET

…….
Harcèlement électromagnétique et harcèlement en réseau :
“ce n’est pas vous qui êtes fou”
Un texte de Bozéna Kvaltinova
Page 47

Extrait de la présentation du magazine :

» Top Secret  » ne prétend surtout pas détenir la vérité. Le doute reste et demeure toujours. Il est le moteur à notre quête perpétuelle, alimentée par de nouveaux questionnements. Nous n’avons pas de révélation à vendre, juste de nouvelles questions. Le magazine se contente d’inviter à la réflexion, car nous avons tous en nous des questions sans réponse.
Nous explorons donc différentes possibilités de la réalité pour expérimenter une autre vision du monde.
Tout cela sans dogme et bien loin des préoccupations sectaires.
Le concept du mag est de donner la parole aux webmasters, auteurs et chercheurs, et non pas de les paraphraser superficiellement comme le font sans cesse les journalistes lorsqu’il est question de ces sujets. Cette fois, les auteurs prennent la parole, et nous vous demandons de ne pas juger les uns à travers ce que disent les autres, car chacun a sa sensibilité propre.
Que ceux qui en savent déjà beaucoup nous soutiennent, et montent dès à présent dans ce train qui est appelé à voyager à travers une réalité extraordinaire. »

Publicités

15 mars- Journée mondiale de sensibilisation au harcèlement global

14 Mar

Le site de Derrick Robinson , http://www.pactsntl.org
propose à tous les individus ciblés du monde de se manifester, le mardi 15 mars 2016,  pour  faire connaître leur situation , en déambulant pacifiquement ,  devant les mairies ou tribunaux de leur ville.

Cela peut se faire en distribuant des tracts d’information ou  bien avec , un panneau fixé  sur le dos, ou la poitrine  , et qui propose ,  écrit en gros caractères les mots clés qui caractérisent ce phénomène.

Pour les personnes intéressées non-ciblées  mais qui connaissent encore  mal ce phénomène caché, on peut aussi visionner


gang stalking the new persecution, avec Dr Terry Robinson, & John Hall


avec les explications d’Eleanor White


et les explications de Dr Robert Duncan

Dans le première vidéo, Dr Terry Robinson propose des statistiques  sur des cibles de harcèlement global, terme  qui inclut le harcèlement criminel  en réseau et le harcèlement criminel électronique.

Sur un groupe de 1000 personnes étudié d’une année sur l’autre, Dr Terry Robinson note que les pourcentages  des classifications établies et observées restent constants.

  • 60 % des victimes  sont des femmes
  • 85% de celles-ci sont seules ( divorcées, ou célibataires pour 45 %)
  • 76% des individus ciblés sont de type caucasien
  • 90 % possède un diplôme universitaire
  •  14 % possède une maîtrise ou un doctorat
  • 8% de cette population à moins de 30 ans
  • 21 % à moins de 40 ans
  • 60 %  de ce groupe a porté plainte auprès de la police
  • 45 % s’est fait connaître du FBI
  • 45 % s’est manifesté auprès des représentants de collectivités locales

Dr Terry Robinson note aussi les problèmes médicaux induits par ce type de criminalité. Le cancer étant le risque le plus important à cause des radicaux libres produits par l’énergie dirigée. Il conseille donc de prendre des vitamines E et C et du Sélénium.

Dr John Hall , insiste aussi et surtout sur les recherches de Dopamine à faire , pour prouver la situation des individus ciblés par RF.

Pour le moment, la France manque de médecins  et de médias décidés à  expliquer et combattre ce phénomène,  laissant cette charge aux seules victimes , épuisées par les attaques de RF et les exactions en tous genres,  toutes soigneusement camouflées et encore souvent  bêtement ridiculisées par des habitués qui croient ainsi  ridiculiser les victimes.

 

Lettre à Madame Laurence ROSSIGNOL

13 Mar

Ministère des affaires Sociales et de la Santé
14, avenue Duquesne
75350 PARIS SP 07

Le 13 mars 2016

Objet  : Harcèlement électronique = torture + atteinte à l’intégrité physique et mentale
Madame,

Un courrier envoyé au Secrétariat des Droits des Femmes, mentionnant des violences dont sont victimes certaines femmes, a été transmis par erreur au Ministère de l’Environnement, dans une confusion singulière entre pollution électromagnétique et torture par harcèlement électronique.

Cela m’amène aux précisions qui suivent.

Le harcèlement électronique consiste à pulser volontairement de l’énergie dirigée à travers murs et parois pour atteindre une personne dans son appartement et de préférence dans son lit , pour la priver de sommeil dans la souffrance.
Le harcèlement électronique criminel  est différent de la pollution électromagnétique telle que traitée par des associations ou des services spécialisés.

Le harcèlement électronique est une forme de criminalité destinée à provoquer tellement de dysfonctionnements et de souffrance du cerveau que la victime se mettra à hurler et sera considérée comme démente ou en deviendra folle.
La plupart des victimes sont des femmes.

Cette criminalité utilise, entre autres, des appareils à radio fréquences et laser , dont l’énergie traverse absolument toutes les épaisseurs de protections imaginables utilisées.

Les criminels sont des voisins sadiques lâches , inconnus et ordinaires et qui s’amusent de faire souffrir une femme comme ils n’oseraient pas le faire avec un chien.

Il existe  des blogs abondamment fournis en détections enregistrées au fil des nuits et des mois , qui sont autant de preuves de cette criminalité.
Ce blogs sont accessibles à  : https://lesharceleurs.wordpress.com
http://lezarceleurs.blogspot.fr
http://etouffoir.blogspot.fr
Avec mes salutations navrées

Crime organisé à LSO – Lettre à Mr Gallot, maire de LSO.

13 Mar

IMG_6445

Payer une taxe d’habitation pour ne même pas pouvoir dormir  dans ces conditions d’inconfort  et de danger, et pourtant avec toutes ces protections …..

Le 13 mars 2016
1h16 du matin

Monsieur Le Maire,
Dans votre récent courrier , vous aviez mentionné l’impossibilité d’utiliser l’article 40 du CPC pour faire état, auprès de Monsieur le Procureur de la République , d’un crime qui vous aurait été signalé , faute de constatation.
Vu l’heure tardive et matinale de l’expression et de la mise en action du crime de harcèlement électronique dont je suis victime, une nuit de plus, je n’ai pas osé vous téléphoner pour un constat sur place.

Je vous propose donc ci-après une détection des tirs d’énergie systématiquement dirigée vers ma tête , en provenance de l’appartement de Denis Stéfane , locataire de l’appartement A221 .

J’ajoute qu’à chaque addition de protections diverses , l’appareil situé dans l’appartement A221, s’est adapté en augmentant la puissance de ses tirs d’énergie et donc devenus de plus en plus douloureux.

Il semblerait que cette torture répétée qui prive de sommeil dans une souffrance atroce, ait été fait,e cette nuit encore, avec un appareil de type radar et sans doute avec laser.

Les habituels criminels impliqués à tour de rôle à cette adresse où j’habite dans votre ville, et compte tenu de la provenance des tirs , sont Denis Stéfane, Mr Decroix ainsi que son neveu qui prend le relais quand les autres sont absents.

J’espère que cette information vous permettra de réagir et de faire cesser cette criminalité qui dure depuis plus d’un an , sans qu’à ce jour, aucune enquête n’ait été diligentée malgré l’urgence.
Avec mes salutations navrées.

IMG_6442

Il s’agit bien ici encore de « TIRS » d’énergie

Les lignes intercalaires  qui ne portent pas d’informations de tirs , ont été supprimées, sauf une à chaque fois 

L’heure est à gauche en rosé, la fréquence porteuse est en jaune, les densités de puissance des tirs sont en µW/m2 et signent des tirs faits par radar

IMG_6444

et en comparaison , un tableau d’un moment sans tirs d’énergie

IMG_6443

8 mars 2016- Femme française privée de droits constitutionnels

7 Mar

droit des femmes vote 2969900722

Image Wikipedia

Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes.
Pour le faire oublier par un glissement de sens, certains parlent de « fête des femmes » et organisent des festivals rigolos ou rigolards qui dénaturent le sujet.
Comme à Marseille.

femme-bâillonnée-41570358

Cet article, ici, sera seulement un recensement de quelques plaintes évacuées vers des poubelles de services de l’Etat, à la convenance de fonctionnaires incités à le faire et couverts pour ce faire, et qui entrainent une privation systématique , quasi officielle, des droits constitutionnels de la citoyenne concernée, et d’autres . .

Les droits bafoués, sont des droits constitutionnels de base, de personne normale et qui paye , bien obligée, les impôts qui les garantissent aussi .

IMG_6403 égalitée

En partant seulement de 2008, on peut se rappeler l’incident du mien harcèlement , photographié à l’intérieur du magasin Monoprix-Montparnasse . Ce jour-là , le chinois mafieux , franc-maçon , harceleur et psychopathe grave, Wen , qui me poursuivait , s’était retrouvé sur la photo.
En sortie de caisse, j’avais été empoignée par un vigile qui voulait mon appareil photo, pour détruire la photo du chinois. Niet . Lâchant le poignet , le vigile avait alors agrippé mon vêtement, pour me plaquer et sol et me trainer sur plus de 10 mètres

Quelqu’un avait appelé la police.
Nous avions fini au commissariat où un lieutenant avait tenu à se charger personnellement de l’affaire. Ce qui avait transformé ma situation de plaignante de brutalité et d’agression physique violente , en accusée de vol. Selon le lieutenant de police, j’aurais eu essayé de voler 2 crayons , et le vigile , dont c’est le rôle , aurait eu voulu l’éviter. C’était faux.

Et il faut surtout se souvenir qu’un vigile n’a le droit ni d’agresser un client, ni de lui arracher son appareil photo, ni de plaquer le client au sol en le brutalisant , ni de le trainer sur le sol.

Une convocation de police plus tard, j’avais demandé des nouvelles du visionnement de la vidéo du magasin au moment des faits. Vidéo illisible , selon le policier du jour, qui avait aussi ajouté qu’il était originaire de Saint Malo (35) , une ville où j’habitais alors en doublon avec Paris.
A Saint Malo, le harcèlement global en réseau avait ensuite redoublé.
Et en tous endroits, le harcèlement de vigiles de sociétés de sécurité avait décuplé, jusqu’au ridicule.

poubele dilem images

Image du site de Dilem 

En 2010, une requête présentée à la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) institution alors présidée par un français , avait glissé en poubelle, avec l’aide efficace du collègue/ juge tchèque du président français surtout défenseur des fautes de ses collègues au pays.

Une requête ne peut être présentée à la CEDH qu’après avoir épuisé tous les recours nationaux possibles.
C’était le cas.
Une requête à la CEDH se fait contre l’Etat français, si et quand des fonctionnaires français (policiers- gendarmes- magistrats ) qui le représentent, et aux salaires payés aussi par les impôts de la victime, ont failli à leurs obligations .
C’était toujours le cas .
Les manquements de procédure présentés dans cette requête contre l’Etat de droit français, étaient même aussi grossiers que grotesques .

droit des femmes 0ef4c4c2

Image Wikipedia

Cette requête à la CEDH notait aussi un viol, volontairement ignoré par la juge d’abord en charge de ce dossier. Les autres juges, des deux sexes, avaient suivi son exemple.

Il s’agissait d’un viol en appartement .
Ce type de viol en appartement avec traces et d’habitude sans souvenir , sauf cette fois-là, est connu comme l’expression de dominants criminalisés. Il serait , selon certains, destiné à traumatiser la victime, la faire passer pour folle, la faire taire et l’ humilier .

Pour parfaire le scénario , des pions/harceleurs sont parfois envoyés pour nier la réalité de la cible et selon un procédé de harcèlement classique.
Cela consiste à se taper dans la cible, dans la rue et à délivrer un message pendant ce temps d’attention captée.
Dans le cas du viol , le message est « trop moche , pour qu’on ait envie de la violer » qui crée une confusion entre un viol frénétique par pulsion sadique ou possessive , et un viol programmé et camouflé . Ce message d’inconnus, propose , aussi ,une humiliation classique supplémentaire: « trop moche » .

Une fois cette requête évacuée par la CEDH, une autre requête pour droits de base d’être humain bafoués, avait été déposée , sur place, à l’ONU à Genève.
Elle avait aussitôt été rejetée sous le faux prétexte de traitement double (CEDH + ONU)
Une nouvelle même requête , envoyée au bureau ONU de New York était revenue à Genève et avait cette fois été taxée d’impossible à traiter.

Comme si les conventions et chartes garantissant les droits humains avaient oublié d’en exclure certains.

Plus récemment, ce sont des plaintes au pénal que le système français avait encore étouffées.

Ces plaintes, majoritairement portées directement auprès de procureurs de la République sont de deux sortes
– plaintes pour crime (7 plaintes)
– plainte contre faussaires.( 3 plaintes)

Les plaintes pour crime, 5 plaintes à Paris (75) et 2 plaintes aux Sables d’Olonne (85) couvrent les divers aspects du harcèlement électronique qui entraine et de façon intentionnelle
privation de sommeil continue
atteinte à l’intégrité physique et mentale
souffrance volontaire inutile , infligée en continu

IMG_6406 plainte Walti De Certains Frenove

Les intervenants , auteurs/promoteurs ou acteurs du harcèlement électronique, si connus, avaient été nommés dans certaines de ces plaintes. Non seulement , ils n’avaient pas été inquiétés mais en plus ils avaient été laissés libres de continuer, prouvant ainsi la volonté criminelle du système.

Les plaintes pour ce crime de harcèlement électronique ont plusieurs possibilités de traitement . Ces plaintes avaient été renouvelées et pourtant malgré l’urgence , toujours laissées non traitées .
La méthode parisienne avait consisté à ne pas répondre.
A LSO, les plaintes avaient été travesties par des spécialistes du droit et du respect de la loi.

Ces plaintes contre des dominants criminels de ce pays et leurs associés, avaient abouti en 2013 à créer et faire créer de faux dossiers médicaux pour pouvoir piéger et enfermer la cible(moi et bien d’autres) à faire taire et à décrédibiliser.

Ces faux dossiers sont fabriqués avec la collaboration active , inconditionnelle et systématique d’habitués du corps médical, spécialistes de grilles de lecture mais incapables de prouver ce qu’ils avancent ou annoncent comme maladie et pourtant de façon péremptoire.
Pour les aider , ils peuvent compter sur de nombreux appuis d’intermédiaires qui vont des pompiers aux policiers , susceptibles d’orienter ou canaliser les cibles à éliminer, vers leurs services.

Ces médecins fabricants de faux dossiers sur commande sont des faussaires souvent pervers. Jamais contestés , ils procèdent en réseau et sans gêne en multipliant les décisions privant une cible de ses droits par paliers successifs .

Ce seront ensuite , et si possible, autant de verrous de type administratif à faire sauter pour sortir . Pour l’éviter , ils utilisent des neurotoxiques à forte dose. Ceux qu’ils m’avaient donnés, tout spécialement, la veille d’un entretien avec le juge , et que j’avais fractionnés et partagés avec les poissons de la Seine, donnaient des manifestations de type LSD.

Deux plaintes contre des médecins faussaires qui sévissaient à l’hôpital Européen Georges Pompidou, n’ont jamais été traitées. Elles ont été « oubliées «, malgré mes lettres de rappel à Mr Molins Procureur de Paris .

Une plainte contre un gestionnaire de biens et également faussaire, de Vannes (56) portée en août 2014, avait d’abord été détournée vers la catégorie petite escroquerie. Une fois recadrée à l’initial « plainte pour faux et usage de faux » , elle était passée sous le coude de quelques policiers étouffeurs, chargés , paraît-il d’ une enquête qui dure …. qui dure…. et durera.

L’absence de traitement judiciaire des plaintes de femmes est un élément majeur d’un sytème de domination par déni de droits constitutionnels . Ce système de domination s’ auto-alimente par détournements des qualités, des fonctions et des salaires liés à des responsabilités utilisées pour nuire à une partie de la population , par des individus qui prennent des poses ou parodient des actions de protection .

Cette absence de traitement judiciaire de plaintes de femmes alimente une forme d’omerta mafieuse faite d’oublis volontaires, d’intimidations et de menaces diverses , pour permettre le secret et le silence sur une organisation de représentants du droit qui le bafouent pour assurer leur pouvoir , à un premier niveau .

A un autre niveau , elle se révèle comme l’expression la plus flagrante d’un système de solidarité et de fraternité criminelles qui entretient en ne le combattant pas, voire promeut, le crime violent , barbare et caché qu’est le harcèlement électronique par exemple , et ce, à n’importe quel prix de santé ou de vie pour les victimes qu’on essaie de faire taire en les privant simplement de leurs droits constitutionnels élémentaires .

Pour essayer de contraindre  les cibles au silence on prétend en plus qu’elles sont

« procédurières »

ce qui est censé être un trouble du comportement., alors même que la multiplication de leurs plaintes relève du non traitement des précédentes et surtout de la continuation des horreurs non traitées et non arrêtées.

Ce système criminel permet donc en fait la destruction programmée de personnes dont il ne restera aucune trace de plaintes et par conséquent aucune trace non plus des faits incriminés , que ce soit dans les archives de la police ou dans les annales de la justice à la rubrique des cas ayant fait jurisprudence .

 

arabiesaoudite-vote-femme-miblog

« Elle dit qu’elle vote contre la lapidation » 

 

Lettre au  ministre de l’INTERIEUR ( lettre portée. Aucune réponse)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/lettre-monsieur-valls-ministre-de.html

Lettre au  Préfet de police et  en référence à une réponse du  Tribunal Pénal International
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/10/03/lettre-a-monsieur-boucault-prefet-de-paris/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/07/06/h-c-e-rappel-pour-les-elus-francais-la-torture-en-france-au-xxieme-siecle/

Quatrième lettre au  Président de la République française François Hollande
http://etouffoir.blogspot.fr/2016/01/terrorisme-cache-lettre-au-president-de.html

PARIS (75)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-torture-par-ondes-pulsees.html
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/06/lettre-monsieur-le-procureur-de-paris.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n-3.html (M Lerouzic)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n2.html (M Boillet)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n1.html ( M Delchev)
VENDÉE (85)
http://etouffoir.blogspot.fr/2016/02/2eme-plainte-aupres-du-procureur-de-lso.html
http://etouffoir.blogspot.fr/2016/02/1ere-plainte-aupres-du-procureur-de-lso.html
https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/03/04/l-s-o-et-piege-a-cible/

 

ONU et CEDH
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/haut-commissariat-aux-droits-de-lhomme.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/photos-et-cour-europeenne-des-droits-de.html

L S O et piège à cible

4 Mar

IMG_6370 LSO

Pour garder la main et compléter sa retraite , l’ancien procureur de LSO , avait choisi la mairie. Du service à quelques citoyens de la région , il était passé à celui de tous les citoyens de la ville . J’en étais .

Rattrapée ici encore dans cette ville par le harcèlement criminel électronique, j’en avais fait état auprès du maire  Monsieur Gallot, homme de réseaux, à gauche toute, et pétri de droit. Il avait répondu en me désignant son successeur : le nouveau procureur.

Un an de torture plus tard , sans nouvelles ni du proc , ni de la police, j’avais interrogé Mr le Maire sur l’utilisation de l’article 40 du CPC.
Le 28 janvier 2016
Objet : Article 40 du CPC
Harcèlement électronique

Monsieur le Maire,
Dans un précédent courrier dont je joins la copie, je vous avais informé d’un comportement criminel de voisinage. Il s’agit de Harcèlement électronique.
Le harcèlement électronique consiste à pulser de l’énergie dirigée à travers les murs pour faire souffrir une personne à distance, l’empêcher de dormir et la rendre malade.

Il s’agit d’un crime , que des individus sadiques pratiquent sur commande ou par plaisir et qui , semble-t-il est majoritairement utilisé contre des femmes .

Vous m’aviez conseillé de contacter Le Procureur des Sables ; ce que j’ai fait en déposant plainte par lettre recommandée avec accusé de réception.

Cette plainte est restée à ce jour sans réponse et sans effet.

Ayant eu connaissance de ce crime, je ne doute pas que vous avez , de votre côté, fait la démarche qui s’impose à tout élu , au titre de l’article 40 du CPC.

IMG_6365 ville préfecture

Pour une lettre écrite le 28 janvier 2016, une réaction était venue quasi immédiatement de la ville-préfecture du département , sous forme d’une convocation/piège à cible et à trois mains*.

IMG_6400 convocation

Convoquée dans le commissariat de LSO en tant que victime, j’en étais ressortie accusée de « diffamation » par le tortionnaire , ex- marin  G. Poitevin des Sénioriales * (1). Un mélange de genre que ne renierait aucune dictature.

diffamation

Une immédiate lettre au procureur , complément  à mes plaintes, avait explicité cette pratique étrange qui avait transformé ma situation de victime en celle d’accusée . Ce tour de passe-passe  bafouait mes droits et  la loi , et de main de maître. Ma lettre m’avait immédiatement été retournée. Enveloppe comprise. Ce courrier n’aurait donc officiellement jamais eu existé. La police et la justice ne reconnaissaient qu’une plainte, celle qui affirmait que toutes les miennes n’étaient que diffamation . Malin.

Une fois ce piège à cible bien bouclé, la réponse du maire m’était parvenue. Monsieur GALLOT y disait que faute de la constatation du crime mentionné ( torture et harcèlement électronique) l’article 40 du CPC ne pouvait pas être utilisé.

IMG_6363 lettre du maire

Il faudrait donc en déduire que si , par exemple, un petit enfant informe un élu d’un viol qu’il aurait subi, il serait nécessaire d’attendre le prochain viol, pour passer alors un coup de fil à l’élu en lui demandant de venir constater.

Pour mémoire l’article 40 du CPC stipule : »….. Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs. »

Le petit Larousse donne « renseignement » et «  information » comme synonymes de connaissance . Le fait d’être informé serait alors « avoir connaissance » de ……
Pour « constater » on trouve «  établir la vérité d’un fait » ou « consigner dans un écrit » et qui semble être l’étape suivante, à l’usage des policiers (PV) et/ou de magistrats ( demande d’enquête).

IMG_6398 joker

dessin de Voutch

En complément , on trouve également cette réponse du Ministère de la justice publiée dans le JO du Sénat du 01/10/2009 – page 2308 «  ‘Aux termes de l’article 40 du code de procédure pénale, « Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs »

Parmi les autorités constituées assujetties à l’obligation de l’article 40 du CPC se trouvent les élus des collectivités territoriales.
On sait aussi qu’il n’existe aucune sanction à l’égard d’élus qui choisissent de faire un bras d’honneur à l’article 40 du CPC .
Seul l’article 434-1 du code pénal prévoit des poursuites pour non dénonciation d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets.
Tout cela, Monsieur le Maire le sait.

Tout comme une victime sait qu’un article comme celui-ci va lui valoir des séances de torture accrues.
Tout comme une victime sait que SI le fils de la voisine, un soudeur ou un restaurateur de la ville accepte de/,  et peut torturer une femme, certes par plaisir sadique, c’est aussi et surtout parce que les réseaux criminels et les autorités constituées de la ville et de la région  l’ont demandé et le permettent . C’est aussi et surtout parce que cela se fait avec la couverture et l’utilisation détournées  de  la police nationale, et/ou de la gendarmerie.

31 tirs ds la tête                                                                          IMG_6396 51 tirs dans la tête

Les tableaux ci-dessus, montrent  la cadence et la fréquence de 51 tirs d’énergie dirigée  vers la tête faits , seulement, entre 21H39.21 et 22H43.17,  le jeudi 3 mars au soir.  Ma tête se trouvait alors sous une sorte d’ arche constituée d’un matelas  en + de 7 plaques de métal et en + d’une dizaines de feuilles de couverture de survie, tous   superposés .

Les tirs d’énergie traversaient TOUT

Cet enregistrement des « alertes »  est fait  en temps réel , au moment des douleurs ressenties , avec  un appareil électro-encéphalogramme.

« outbreak » ou « alerte » correspond à une décharge électrique  douloureuse dans le cerveau , et provoquée par un tir d’énergie dirigée en provenance d’un appartement voisin. Cette décharge électrique prouve le tir d’énergie et sa cible préférée : le cerveau

* Préfecture + Mairie + Commissariat
* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/02/08/h-c-r-lallee-des-harceleurs/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/02/07/rafales-dondes/

IMG_6052 radar

J’ignore quel appareil est spécialement utilisé dans cette proximité. Les pistolets radars sont une éventualité.