armes électromagnétiques – francs-maçons- torture

5 Sep

ecc-cover-of-torture-asian-and-global-perspectives

 

Image copiée du site The everyday concerned citizen
Ceci ci-dessous , est un extrait du texte traduit par Rudy Andria et que l’on trouve dans son intégralité à :
https://rudy2.wordpress.com/surveillance-secrete-et-torture-par-radiations-par-les-services-secrets/
Il s’agit d’un entretien accordé par une ex-agent de la CIA et du MI5 et devenu lanceur d’alerte . Le texte original est à :
http://everydayconcerned.net/2015/09/05/ex-cia-and-mi5-agent-and-whistleblower-carl-clark-reveals-covert-electromagnetic-torture-of-civilians-by-intel-agencies-in-usukeuropeasia-with-directed-energy-non-lethal-neuroweapons/

Les parties surlignées sont un choix personnel . Elles  évoquent la situation que je connais et qui se serait soldée par une habituelle mort prétendue naturelle ,  si elle n’avait pas été exposée sur internet.

Cette utilisation sauvage et barbare d’armes électromagnétiques,  invalide et tue en silence et sans preuve, depuis des décennies  . Elle est mise à disposition de francs-maçons  et de groupes criminels habitués à torturer pour se venger .

Il suffit de relire http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/04/copropriete-represailles-torture.html

pour constater avec quelle audace et facilité,  ces catégories de la population se donnent le droit de torturer,  sans jamais être inquiétées.

Armes à micro-ondes.
 
Armin Gross : Avez-vous également utilisé ces armes ?
Karl Clark : Non, j’étais responsable de la surveillance ! C’était des employés des départements spéciaux qui faisaient cela. Mais il m’est parfois arrivé de me trouver sur le “terrain”.

Armin Gross : Pouvez-vous décrire de manière plus détaillée l’utilisation de ces armes ?
Karl Clark : C’est un peu comme dans un film de science-fiction. Les gens pouvaient être traqués partout, grâce au radar, au satellite, grâce à une station de base et à des programmes informatiques complémentaires. Par exemple, souvent trois dispositifs-radar sont placés à proximité de la personne. Le radar émet des ondes électromagnétiques, puis évalue les résultats. Ainsi mes amis qui travaillaient dans les départements spéciaux pouvaient traquer l’individu sur son ordinateur, toute la journée. Cette localisation a facilité l’utilisation des armes . Les collègues pouvaient voir où exactement ils devaient viser et aussi comment la personne y réagissait.

Armin Gross: Quels effets ces armes eurent-elles sur les individus ?
Carl Clark : Elles pouvaient provoquer de la chaleur ou des brûlures internes, elles provoquaient des douleurs, des nausées et la peur. Cependant, les traces très souvent restent invisibles sur la peau. Si ces personnes vont consulter le docteur, il leur affirme qu’elles n’ont absolument rien.

Armin Gross : Quel est le but poursuivi avec ce “bombardement” ?
Carl Clark : On veut intimider les gens. Dans mon propre cas, cela faisait trois ans que je subissais des radiations, lorsque j’ai décidé de tout arrêter. Je suis certain que, dans les années 2003/2004, des armes à micro-ondes furent utilisées contre moi, ce qui vous rendait terriblement agressif. A ce moment-là, j’ai failli tuer quelqu’un, mon ancienne voisine, une gentille vieille dame.

Tentatives de pousser les gens à la démence.
 
Armin Gross : Croyez-vous qu’il est possible aujourd’hui d’influer directement sur les sentiments par des radiations électromagnétiques ?
Carl Clark : Sans le moindre doute. Nous savons que l’organisme réagit très sensiblement aux radiations électromagnétiques.
Les processus élémentaires de la vie dans les cellules fonctionnent avec l’oscillation électromagnétique biogénique. La fréquence peut perturber ou changer ces processus de l’extérieur. Il y avait dans le cadre de la recherche militaire des tentatives de grande envergure d’influencer le corps et l’esprit par des fréquences. Il est possible, de cette manière, de faire naître des sentiments de crainte,de l’agressivité et de la nervosité,ou de provoquer des pertes de mémoire. Si d’autres types d’interventions viennent s’y rajouter, il est fort possible de conduire quelqu’un à la démence. Par exemple, la radiofréquence est manipulée, de telle sorte que la personne ciblée entend son propre nom à la radio ou son ordinateur indique inlassablement son nom sur l’écran. Des voix lui sont également envoyées, pour faire des remarques sur ses activités. J’ai entendu, par exemple, le matin, au réveil, une voix qui disait : “Lève-toi et blesse quelqu’un ! “

Armin Gross : les gens sont directement poussés dans des situations psychiatriques extrêmes  ?
Carl Clark : Oui, on veut conduire certaines personnes directement en asile psychiatrique. Si une personne ciblée cherche de l’aide et va à la police ou chez le docteur, on ne la prend pas au sérieux. Certains docteurs ainsi que certains hôpitaux collaborent avec les Services Secrets. Les directives diagnostiques vous permettent de taxer quelqu’un de schizophrénie, s’il se sent harcelé et entend des voix.

Armin Gross : les hôpitaux coopèrent avec les Services Secrets ?
Carl Clark : Oui, dans tous les cas. Les grandes sociétés collaborent également. C’est pourquoi vous courez un grand danger si vous menez des enquêtes sur de grandes sociétés. L’état américain protège les grandes entreprises comme Mc Donalds, Coca-cola, ou certaines sociétés pharmaceutiques. L’État américain s’adresse aussi à des agents du FBI, dans les affaires d’espionnage industriel. Les franc-maçons qui sont nombreux au sein de la CIA jouent également un grand rôle……

********

A 3 H du matin, ce 5 septembre 2015, le fou-furieux  du A221 ou sa machine programmée,  avait débité ses tirs d’ondes vers ma tête.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :